Tissage aux plaquettes et au peigne

Vous vous intéressez au tissage des galons ? Voici quelques pistes pour le tissage aux plaquettes, et le tissage au peigne.

Sommaire de la page :

– Tutoriels de tissage aux plaquettes,
– Le peigne, c’est simple !
– Tutoriels gratuits de tissage de galons scandinaves
– Matériel
– Quelques exemples

 

  • Tutoriels de tissage aux plaquettes

Tout d’abord, un super tutoriel réalisé par Ragnhild, de la Compagnie de la Branche Rouge, sur le tissage aux plaquettes… Indispensable pour bien comprendre comment ça marche, et commencer !

Autre tutoriel très bien fait, celui de Micky, qui fait des galons absolument superbes…

Les plaquettes donnent des résultats beaucoup plus complexes, mais sont également plus longues à maîtriser et à monter…

  • Le peigne, c’est simple !

Autre alternative pour tisser vos galons ? C’est tout simple, il suffit de passer les fils dans les trous et les fentes du peigne, puis de lever et de baisser alternativement celui-ci, en faisant à chaque fois passer le fil de la trame dans l’espace ainsi formé… Le motif est moins complexe, mais cela avance beaucoup plus vite… Tout dépend de l’effet souhaité et de l’utilisation de votre galon !

Peigne levé (comme vous pouvez le voir, les trous sont en haut) :

Peigne levé

Peigne baissé (cette fois les trous sont en bas ; j’ai posé la navette pour montrer où doit passer la trame)

Peigne baissé

A vous maintenant !

  • Tutoriels gratuits de tissage de galons scandinaves

Je suis inscrite depuis un bon moment sur la liste de discussion anglophone « Braids and bands« . C’est une liste très intéressante tant pour ses questions que ses réponses, vraiment dynamique… Et comme chaque année, Susan Foulkes y propose un tutoriel gratuit sur le thème du tissage des galons scandinaves.

C’est gratuit, il suffit de s’inscrire sur le groupe de discussion Yahoo pour avoir accès aux documents ! Mais bien sûr, toute adhésion à l’association et toute participation à la liste est la bienvenue !

On peut suivre le tutoriel en même temps que le groupe pour se motiver, ou accéder aux documents qui restent disponibles après la session terminée.

Je pense qu’il faut juste un minimum de vocabulaire en anglais pour les termes techniques de base qui reviennent tout le temps, mais cela me paraît très accessible ! Susan Foulkes met à disposition des documents pdf très bien illustrés (photos, diagrammes…), des vidéos…

Les sessions de l’année 2011 et 2012 étaient consacrées au tissage de bandes Sami, cette année le tutoriel qui vient de commencer est dédié au tissage suédois avec les peignes à double rangée de trous, les fameux « double holed heddle / double hole heddle » (celui de gauche sur ma photo ci-dessous) :

Peigne à double rangée de trous d'inspiration norvégienne et sa navette (à gauche), peigne en bois classique (à droite)
Peigne à double rangée de trous d’inspiration norvégienne et sa navette (à gauche), peigne en bois classique (à droite)

Pour le lien vers le groupe, c’est par ici : http://uk.groups.yahoo.com/group/braids_and_bands/
et une fois inscrit, par là pour les ressources :
http://uk.groups.yahoo.com/group/braids … Tutorials/

Voici les résultats que l’on peut obtenir avec ces techniques…

Woven bands from Sweden, par Susan Foulkes
Woven bands from Sweden, par Susan Foulkes

Quant à moi je retourne pleurer (et baver un peu je dois dire…) devant les merveilles tissées par Marit de Yarn Jungle : je ne ferai pas aussi fin tout de suite, gloups !

Tissages de galons scandinaves par Marit de Yarn Jungle
  • Le matériel

Voici mon métier à galons, acheté chez Jean Pierre Kaub de « De tours en détours » (de-tours-en-detours@wanadoo.fr) : http://detoursendetours.com/

Après quelques essais plus ou moins fructueux, c’est vraiment le meilleur système que j’ai trouvé pour le tissage des galons en fêtes médiévales : la tension idéale est facile à trouver sans brutaliser et casser les fils, il est joli et stable, confortable… que du bois, pas de vis disgracieuses et anachroniques !

Vous pouvez également trouver des peignes et des plaquettes en bois auprès de Jean-Pierre Kaub.

 Métier à galon
  • Quelques exemples

Voici un exemple de résultat (celui de gauche, le bleu, réalisé en coton : mon tout premier hihihi !)

Deux galons

Celui de droite est réalisé en fils de lin grâce à la technique du peigne.

D’autres exemples (par manque de temps et parce que quand même, j’aime le résultat, je me consacre plutôt au peigne ces temps-ci !)

Un zoom du galon du droite (une ceinture)

Galon Herulfr

Un galon vert, violet et rouge, réalisé en laine (pour l’une de mes robes cette fois)

Galon vert

Et enfin, un autre galon en laine, réalisé avec des laines Sirri des Iles Feroe, Vilpertti et Malabrigo trouvées au Petit Troupeau de la Gerbaude :

Galon Herulfr

Ceinture rouge et violette

Publicités
Comments
30 Responses to “Tissage aux plaquettes et au peigne”
  1. Lucie Trellu dit :

    Fabriquer soi-même ses galons et ceintures, en voilà une idée qu’elle est chouette !
    Moi qui ait souvent du mal à trouver des teintes qui me conviennent, je pourrais enfin avoir des ceintures assorties…

  2. Claire dit :

    Attention Lucie, tu vas tomber dans le chaudron hihihi ! Ca commence comme ça et puis après tu veux faire plus large, plus ceci, plus cela, et puis tiens si je faisais mes fils (hop, un rouet), et puis de la teinture, et puis de la toison au tissage de A à Z…

    • stivandco dit :

      Tiens, tiens ! Je suis tombé ici vraiment par hasard, et ça fait bien les choses apparemment. Moi aussi, je fais un peu de reconstitution viking, et cette méthode ne m’est pas inconnue. Vos ceintures et galons sont bien jolis !
      Par contre, je n’ai jamais rencontré de dentellier(e), j’aimerais bien, un jour, en comprendre les arcanes… !
      Branche rouge, rêve d’acier, naalbinding : on fait partie du même monde, on s’est peut etre même déjà croisés. Qui sait!

      Je me permets de te donner un lien http://www.earthchild.20mn.com/
      C’est une amie qui fait aussi beaucoup de tissage aux tablettes, et de la teinture naturelle. Vous auriez sans doute des trucs à vous dire.
      Moi je suis un artisan du bois, alors bon.

      A bientôt peut-être
      Steven

  3. Stef dit :

    Tiens, on a pensé à toi ce week-end. On est allés au marché des tisserands à Varaignes (en Dordogne). Trooooooop bien !!!!!

    Il y avait un gars qui faisait des démonstrations de tissage avec palettes, une femme aussi avec le même genre de métier que le tien et qui utilisait un peigne.
    Plein de démonstrations de filage, tissages, créations en feutre, cardage, cordage, la classe !

    Ca donne envie … 🙂 !

  4. eleonor dit :

    est ce que c’est la même chose que le métier a plaquette ou on a des carré qui tourne, cela me parait beaucoup plus simple..Toujours acheté chez tricotin?

  5. Claire dit :

    Le peigne est beaucoup plus simple, pour des motifs plus simples aussi, forcément… mais je trouve qu’avec de belles laines et couleurs, on arrive à des choses très satisfaisantes 😀
    Le métier peut servir pour les deux, plaquettes ou peigne, ça dépend de ce que tu veux faire et de comment tu montes tes fils. Je l’ai acheté chez « de tours en détours », tourneur sur bois, dont je cite le mail plus haut 😉
    Merci de ta visite !

    • stivandco dit :

      Ah, je commence seulement mon apprentissage d’ébéniste chez les compagnons, alors pour l’instant, c’est plus du bricolage qu’autre chose, même si j’arrive à faire des trucs qui tiennent debout et qui sont dans le « style » viking… Je ferai sans doute un site quand mes créations seront plus « pro » si on peut dire ça comme ça !!

  6. Mèlîyie dit :

    Bonjour!
    Superbes tes réalisations!!
    J’ai aussi acheté un peigne à Eindhoven et n’ai pas encore eu l’occasion de l’utiliser.
    Jusqu’ici je décore mes tenues viking par des broderies. Mais j’avoue que faire mes galons moi-même me démange!
    Dès que j’ai terminé les 2 kaftans, la tenue complète de Svala (ma fille) et la tunique brodée que j’ai promise… je m’y mets!
    peux être les Dieux croiseront-ils nos routes un jour ou l’autre …
    Mèlîye

  7. Claire dit :

    Bonjour Mèlîye !
    Merci pour tes compliments 🙂
    Moi c’est l’inverse, pas encore de broderie ^^
    Je me souviens t’avoir déjà croisée, j’étais avec mon compagnon… était ce sur une fête, à Trolls et Légendes ou aux Anthinoises ?… Je ne sais plus, mais j’espère bien que nous aurons d’autres occasions !
    Amitiés,
    Claire

  8. Katerina dit :

    Bonjour,
    En cherchant un peigne comme vous avez sur internet, je suis tombee sur votre site.

    Je suis russe et je vis a Paris. Actuellement je commence un stage en ligne avec une maitresse russe qui m’apprend a faire des ceintures avec cet outil. Je n’ai pas vraiment compris ou est-ce qu’on peut s’en procurer un en France? Existe-t-ils en differente largeur
    Je vous remercie par avance
    Katerina.

    • Claire dit :

      Bonjour Katerina,
      Vous trouverez facilement des peignes de ce style sur des fêtes médiévales. Je peux vous conseiller de vous renseigner auprès de la compagnie de la Branche Rouge qui en fabrique régulièrement, ou auprès de « De tours en détour » (Jean Pierre Kaub), tourneur sur bois, j’en ai vu sur son stand il y a peu de temps. Selon le nombre de fils et la largeur souhaitée, ces artisans peuvent certainement vous le fabriquer sur demande.
      de-tours-en-detours@wanadoo.fr
      http://www.branche-rouge.org/contact-info

      Bien à vous,
      Claire

  9. Flora dit :

    Coucou Claire !

    Je fais un peu de déterrage, mais j’ai une question très indiscrète à te poser : combien t’a coûté ton petit métier à tisser aux cartes ? J’aime beaucoup le système qui te permet d’enrouler la chaîne et le galon tissé 😀 (ouais parce que me connaissant, avec un métier sans enrouleur je risque de faire des tonnes de nœuds et de péter un boulon LOL)

    Passe un bon week-end ! 😉

    Flo.

  10. Claire dit :

    Coucou Flora !

    Si je me souviens bien, je l’ai payé 60 € 🙂
    Mais je précise que Jean Pierre Kaub travaille avec un tour à bois traditionnel et est un vrai artisan, ça ne ressemble donc pas du tout à un produit industriel ou fait en grand nombre.

    Amitiés,
    Claire

  11. Flora dit :

    Justement en prenant en compte que c’est tout fait main je ne trouve pas ça cher ! Je lui ai envoyé un mail 😉 Tiens par curiosité (c’est fou ce que je suis curieuse !) il fait quelles dimensions ?

    Bises ! :-*

  12. Claire dit :

    Je ne sais plus, je dirai à vue de nez 60-70 cm de long ? Bizzzz 🙂

  13. Flora dit :

    Merci pour ta réponse 🙂

    Bon j’ai pas encore eu de réponse à mon mail, j’imagine qu’il doit être un peu overbooké avec l’approche de Pontoise 😉 J’espère qu’il aura bientôt le temps de me répondre ^^

    Bonne soirée ! :-*

  14. Claire dit :

    N’hésite pas à téléphoner sinon ! Bonne soirée à toi aussi 🙂

  15. Emilie Syne W dit :

    Encore bonsoir Claire,
    Décidément, ton blog est passionnant ! Je fais moi-même de la couture, plutôt des vêtements pour tous les jours mais d’inspiration médiévale, et avec de la récup si je peux. Et dès que je veux trouver des galons, quelle galère (hahaha) ! Alors je suis très intéressée par le tissage, du coup : où se trouvent ce genre de métier ? Est-ce difficile de s’en procurer ? Et la technique, est-elle compliquée ? Et comment choisit-on les fils ?
    Merci et désolée de toutes mes questions, je suis une créatrice insatiable ^^

    • Claire dit :

      Bonsoir Emilie,
      Tu trouveras ce genre de métier à galon chez de Tours en détours, mais ils mettent parfois un peu longtemps à répondre… Il ne faut pas hésiter à relancer et à passer par le téléphone 🙂 Ils vendent aussi les plaquettes en bois, sinon tu peux t’en confectionner avec des cartons bien rigides, ou des cartes à jouer ! On trouve aussi sur Internet des plans pour fabriquer un métier, mais il faut avoir quelqu’un de bricoleur sous la main ^^
      Côtés fils, tu peux utiliser de la laine, du lin, du coton pour commencer, pour passer ensuite à des matières plus fines : mais il ne faut pas sous estimer la tension qui s’exerce sur la chaîne (les fils verticaux), je te conseille de commencer par du solide si tu ne veux pas casser en route !
      Et enfin côté difficulté, les plaquettes sont plus techniques que le peigne, mais font des motifs plus complexes… On trouve de très bons tutos sur Internet, j’en donne un ci-dessus, sinon il y a aussi l’excellente Micky : http://mickytissages.wordpress.com/tutoriels/tutoriel-tissage-tablettes/
      N’hésite pas si tu as d’autres questions, et tiens moi au courant si tu te lances, ça me ferait plaisir de voir tes galons et tes vêtements 🙂

      • Emilie Syne dit :

        Bonsoir Claire,
        Micky et toi avez fait une adepte !
        Ca y est, je suis accro à mes tablettes et j’ai hâte d’essayer de nouveaux enfilages^^ Au début, j’ai beaucoup galéré pour créer un motif régulier, ça ne ressemblait vraiment à rien. Je me disais que je devais avoir enfilé de travers, mais peu à peu le motif s’est dessiné (j’ai pris celui de Micky, en rajoutant une bordure foncée). Maintenant je fais quelques essais sur le degré de tassage de la foule, c’est amusant. C’est tout simple, bleu roi et noir, ça fera une ceinture pour ma harpiste qui adore le bleu… quand j’aurai planqué le début un peu raté sous du fil noir entortillé.
        Ah, et je me suis bien énervée en coupant mes cartons, aussi, surtout que j’avais mal lu les consignes et que je me suis retrouvée avec des tablettes rectangulaires… Mais le rectangle a ses avantages : on sait mieux où on en est, sans forcément regarder les lettres…

        Voilà, juste pour te dire que je m’y suis mise et que j’aime vraiment, vraiment beaucoup ce tissage, ça me détend les nerfs le soir 😉 Continue d’écrire, ton blog est un plaisir !

  16. Hihi… je me dois de répondre au commentaire d’Emilie! pour moi aussi, le tissage aux tablettes, c’est la meilleure thérapie anti-stress! On se vide la tête, il n’y a plus que le fils, les motifs qui comptent… c’est magique!! et c’est une technique qui vient de si loin dans le temps (Age du fer quand même!) que je trouve toujours émouvant de la pratiquer, comme un hommage aux ancêtres…
    Et en passant par ici, félicitations à toi Claire pour ce très joli blog! 😉

    • Claire dit :

      Hello Micky !
      Oui, ce sentiment d’être reliés à travers les âges, de refaire les gestes les plus proches, est très fort chez moi aussi.
      Merci pour ton compliment 😀
      Je viens de montrer ton blog et tes tissages à mon homme que ça a fasciné, ils sont tellement plus complexes que les miens, je me sens toute petite ^_^ ! Tu me motives à m’y remettre, et lui à apprendre voire à construire des diagrammes (c’est un logique et un matheux !)
      A bientôt j’espère (j’attends tes stages !),
      Claire

  17. Syne dit :

    Exactement ce que je ressens, cet art si ancien que l’on pratique toujours… Hélas, les examens m’empêchent même de toucher à ma petite famille (lisez mon violon, mes flûtes et ma nyckelharpa), alors le tissage, pfiouuuh… Le pauvre, ça traîne ! Mais je ne désespère pas d’avoir terminé mon galon vert et noir pour le costume de la Biscornue (prochaine saison de festivals oblige) !
    (Claire, comment puis-je mettre de MES photos ici ?? C’est faisable ?)

    • Claire dit :

      Il faudrait que tu postes un lien dans les commentaires, soit un album Picasa / Flickr, ou si tu les mets sur l’un de tes blogs 🙂 ? J’ai bien envie de voir ton galon !

      • Syne dit :

        Je vais y penser, on a un blog qui pourrait supporter une « entorse » de ce genre au sujet principal ^^

        A propos de galons, une petite histoire sympathique :
        Ma meilleure amie a un homme qui est fou de médiévaleries en tout genre. Je ne les avais pas vus depuis des lustres, et l’autre jour elle vient chez moi et on commence à parler d’artisanat… Elle, qui d’habitude regarde plutôt toutes nos lubies (à son copain et moi) d’un oeil dubitatif, m’annonce qu’elle a commencé le tissage « avec des bouts de carton carrés », initiée par son médiéviste… O.o Première surprise passée, on s’est promis de s’organiser des soirées « infusions&tissage » à quatre (elle, son homme, ma harpiste artisaneuse elle aussi, et moi)… J’ai hâte ! 😉

  18. svanhild dit :

    Bonjour merci pour cet article! as tu des exemples denfilages à nous donner? je cherche à reproduire les mêmes motifs que toi alors comment enfiler les fils? merci 🙂

    • Claire dit :

      Désolée Svanhild, ton commentaire était passé dans les indésirables et je ne l’avais pas vu 😦
      Il y a des exemples d’enfilages sur les liens que je donne, dans les tutoriels de la Branche Rouge et de Micky, car je n’ai absolument pas le temps de montrer des exemples et de faire des tutos moi-même… alors que d’autres existent déjà et sont excellents ^^
      Bon tissage 😀

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

  • Entrez votre adresse mail pour suivre ce blog et être notifié par email des nouvelles publications.

  • Follow Claire des Bruyères on WordPress.com
%d blogueurs aiment cette page :